NL versie

CHOUSINGHA A.S.B.L.  © 2009 • Tous droits réservés

 

 

En parler ?

 

Abordons-nous avec nos enfants les dangers liés à la circulation routière, à l'alcool, aux drogues, aux M.S.T ? Bien sûr, nous le faisons... Car c'est notre rôle d'adulte que de poser des balises sur leur route.

Certains transgresseront les interdits, d'autres ne le feront pas... Encore faut-il pour cela que tous identifient clairement les jeux d'évanouissement et autres jeux dangereux comme des pratiques à risques. Il faut donc en parler, pour informer, et éviter ainsi d'autres drames qui ont endeuillé déjà de nombreuses familles.

 

Le nombre de victimes et d'incidents graves, ainsi que la notoriété de ces pratiques actuellement, doivent inciter tous les parents et adultes référents à s'informer sur celles-ci, afin de pouvoir en parler en connaissance de cause.

 

Comment en parler ?

 

Aborder la thématique des jeux dangereux doit se faire avec prudence et méthode.

Il faut tenir compte de l'âge de l'enfant, on n'aborde pas le sujet avec un enfant de 9 ans comme avec un adolescent de 14 ans, et du contexte général.

La prévention la plus efficace consiste à présenter, sans dramatiser, les risques physiologiques encourus, après avoir librement permis aux jeunes de prendre la parole sur la thématique des jeux dangereux. Une information donnée sur le rôle de la respiration, du coeur, du cerveau et sur les risques encourus lorsqu'on entrave ces processus naturels permet de faire le lien avec les pratiques dont nous parlons ici et avec leur dangerosité.

 

A l'école

Une intervention sur ce sujet doit toujours se faire en concertation avec la direction de l'établissement concerné et en avisant toujours le centre PMS dont dépend l'école. L'information doit être donnée par une personne dûment informée sur les pratiques dangereuses, en prenant soin de ne pas susciter l'attraction par des propos trop dramatisants ou un vocabulaire inapproprié.

Les centres PMS disposent de spécialistes, et d'outils permettant d'aborder le sujet en connaissance de cause.

- liste des centres PMS en Belgique (communauté française)

 

A la maison

Si vous suspectez un comportement à risque chez votre enfant, ou souhaitez lui en parler, abordez le sujet sans tabou avec lui.

Laissez le d'abord s'exprimer, sans le réprimander ou en adoptant une posture autoritaire, en lui demandant s'il a déjà entendu parler de ces jeux dangereux à l'école ou parmi ses amis.

Au besoin, donnez lui l'un ou l'autre exemple de l'actualité pour engager la conversation (cfr. rubrique presse).

Parlez avec lui de ce qu'est un "vrai jeu", source de plaisir et d'apprentissage.

Informez le ensuite sur l'importance cruciale de la respiration, sur le rôle de l'oxygène dans le corps humain, source d'énergie et de vie. Sur le rôle fondamental du cerveau.

Expliquez lui que le cerveau commande non seulement notre pensée et nos actes, mais tous les organes, y compris ceux qu'on ne peut pas contrôler, comme le coeur ou les poumons. Concluez en expliquant que toute entrave volontaire à la circulation sanguine et à la respiration entraîne des conséquences graves (dégâts au cerveau, syncope, coma), voire mortelles (arrêt cardiaque)...

 

En cas de besoin, faites vous aider : parlez-en aux autorités de l'école de votre enfant, à votre médecin...

"L'éducation se compose de ce qu'il faut dire et de ce qu'il faut taire"